Une fois enceinte, est-il possible de continuer à faire du sport ? Oui, mais pratiquez plutôt des activités douces et peu risquées, telles que l’aquabiking.

Certaines femmes, qui pratiquent abondamment le sport au quotidien, se retrouvent durant leur grossesse face à un grand dilemme : malgré leur envie d’exercice physique, elles n’osent pas trop en demander à leur corps, en plein bouleversement. Pour ces dernières, la pratique de l’aquabike ou aquacycling semble être une solution idéale : en effet, il est recommandé aux femmes sportives de continuer le sport pendant la grossesse, pour rester bien à la fois dans leur tête et dans leur corps. Grâce à l’aquabiking, la circulation sanguine s’améliore, et la femme enceinte sentira ses jambes et tout le reste de son corps s’alléger, tout en disant adieu au stress !

Des modifications surviennent dans l’organisme durant la grossesse : une augmentation du volume sanguin et du débit cardiaque, couplée à une diminution de la capacité pulmonaire, ce qui entraîne un essouflement plus rapide. Sans parler du déplacement du centre de gravité, dû au ventre qui s’arrondit, qui provoque souvent une sensation de déséquilibre chez la femme enceinte.

Ainsi, la pratique de l’aquacycling durant la grossesse permet de conserver son souffle, de réguler de potentiels problèmes veineux en tonifiant les jambes, et de soulager les problèmes de dos. Toutefois, il vaut tout de même mieux limiter les exercices de changements de position, et peut-être favoriser l’aquabike en cabine, et une pratique plus tranquille, plutôt que les séances collectives durant cette période.

Alors n’hésitez pas : en l’absence d’un problème particulier signalé par un gynécologue (avoir le col de l’utérus déjà ouvert par exemple), la pratique de l’aquabiking vous fera le plus grand bien, tant physiquement que moralement, durant votre grossesse !